Comment des draps plats jetables sont devenus des housses de chaises jetables ou à usage unique

Blog de Caractère hostellerie

Un drap normalement c’est pour recouvrir un lit et pour dormir. Certains de nos clients les utilisent pour faire la fête !

housses de chaises jetables housses de chaises jetables

L’imagination est au pouvoir et nous découvrons tous les jours des nouvelles applications de nos produits.

Par exemple, cette décoration originale de Christine Lecombe qui a utilisé nos draps plats pour recouvrir une centaine de chaises pour le mariage qu’elle organisait.

Elle a apprécié la qualité des produits (tenue et épaisseur) et surtout leur prix. Lorsque l’on a un budget à tenir il vaut mieux tenir les cordons de la bourse et développer son imagination.

Si vous voulez en savoir plus sur nos draps plats cliquez ici

View original post

Bonnettes protectrices pour casques audio

Quelle est l’importance d’utiliser une bonnette jetable pou votre casque ?

bonnette noire de protection d'écouteur de casque audio pour médiathèqueTout simplement pour améliorer l’aspect hygiénique. Simple prévention de la propagation des microbes…

Parce que c’est mieux quand c’est propre !

Il existe une très grande diversité de contaminants – bactéries, germes, et parfois même des parasites – qui pourraient se transmettre rapidement par contact direct. Ces casques représentent certainement un potentiel de risque puisque, la plupart du temps, ils ne se limitent pas à un seul utilisateur.

Par exemple, pour les personnes invitées sur un plateau de télévision à participer à une émission, que ce soit à la radio ou à la télé, porter un casque audio et, souvent, un micro, est obligatoire. Les cadreurs de plateaux de tournage aussi ne peuvent se passer de cet outil. Comment peut-on s’assurer de ne pas entrer en contact avec des contaminants laissés par de précédents utilisateurs d’un casque ?

Une solution simple

Pour résoudre ce problème et parvenir à une réelle hygiène, il existe une solution toute simple : les bonnettes de protection de casque audio. Ces petites charlottes sont fabriquées par Caractère Paris. La fonction première est de limiter le partage de plusieurs contaminants entre les différents utilisateurs de casque d’écoute, d’oreillette ou de micro.

Fabriqué à partir de non-tissé – un matériel à la fois doux et robuste – la bonnette est fixée et maintenue en place autour de l’oreillette ou des écouteurs par un élastique sans latex, ce qui assure le confort de l’usager et minimise le risque que la bonnette se déplace constamment.

C’est une bonnette à usage unique : elle peut être réutilisée sans problème par la même personne, mais doit évidemment être remplacée à chaque nouvel utilisateur.

Aussi, il est important de mentionner que la qualité du rendement de votre appareil ne sera pas altérée par l’emploi de cette protection hygiénique. Nous utilisons ces bonnettes de protection dans l aviation civile ou les contraintes sont élevées.

Comment choisir la taille appropriée ?

Il peut vous paraître assez compliqué de savoir quelle taille de bonnettes vous devez commander pour votre casque. Au contraire, c’est très simple ! Il vous suffit de mesurer la hauteur, la largeur et la profondeur de vos écouteurs, avant de consulter le tableau affiché sur le site web de Caractère Paris, afin de sélectionner la taille adéquate.

Essayez-les !

Ce produit est offert en plusieurs formats et deux couleurs sont disponibles. Il vous sera livré rapidement (délai de 3 à 5 jours seulement) sous la forme d’une boîte distributrice, facile d’utilisation, contenant 100 paires de bonnettes, emballées individuellement par paire.

Dès maintenant, vous pouvez vous procurer ces bonnettes protectrices, qui vous apporteront une réelle tranquillité d’esprit, pour un prix très abordable. Vous pourrez effectuer vos entrevues ou prises de son d’une façon beaucoup plus hygiénique, si vous avez à utiliser un casque partagé entre plusieurs personnes.

Visitez le site web de Caractère Paris pour en savoir plus sur les produits offerts et commander ou, si vos besoins requièrent une attention particulière, vous pouvez également envoyer un courriel.

Nous serons ravis de nous adapter à vos demandes.

Pour les micros boule avec bonnette de protection en mousse Caractère-paris àspraymicro1 développé avec un laboratoire hospitalier un molécule bactéricide pour désinfecter la mousse. Ce spray micro est à pulvériser sur la mousse même du micro. Ne pas rincer. La molécule ayant la certification contact alimentaire, vous pouvez poser vos lèvres dessus sans aucun risque.

Le liquide de désinfection pulvérisé ne brûle pas la mousse car cette formulation ne contient qu’un pourcentage infime d’alcool.

Le liquide de désinfection pulvérisé ne brûle pas la mousse car cette formulation ne contient qu’un pourcentage infime d’alcool.

Nota: les germes peuvent être des bactéries, champignons et virus.

Les germes systématiquement retrouvés sur les écouteurs ou sur les micros sont:

Pour les écouteurs: Herpes, impétigo, otites, dermatites, poux.
Pour les micros: Rhume-herpes, grippe, gastro-entérite virale, infection oto-rhino-laryngologique.

Gestion de Crise et Hébergement d’Urgence: de l’Avantage des Draps Jetables dans l’Organisation et la Prévention

Les derniers caprices météorologiques en Europe (blizzards, tempêtes de neige, inondations, tornades, etc.), instabilités gouvernementales en Europe (manifestations violentes, révolutions et campements de réfugiés) et catastrophes naturelles (nuages de poussières volcaniques, tremblements de terre, feux de forêts, ouragans, raz de marée, etc.) ont montré l’importance de l’anticipation dans la gestion de situations de crise.

Autant d’événements et de bouleversements traumatisants pour les victimes, mais aussi pour les organes gouvernementaux, aéroports, gares, hôtels, mairies et autres structures auxquels en incombe l’organisation.

En l’espace d’un instant, des dizaines, voire des milliers de personnes peuvent se retrouver bloquées dans les aéroports, embarcadères ou gares, ou encore se retrouver à la rue. Ils sont alors le plus souvent dirigés vers des hébergements d’urgence, qu’ils soient prévus à cet effet, transformés l’espace d’une crise (gymnases, écoles…) ou construits de façon éphémère. L’hiver dernier, les intempéries de décembre et janvier ont vu des touristes s’échouer par milliers sur des bancs publics, leurs enfants dormant à même le sol sans draps ni oreillers.

Une situation qu’une meilleure préparation aurait permis d’éviter. Cela passe non seulement par la mise en place de plans d’intervention, des exercices de mise en situation, mais aussi par l’organisation de l’approvisionnement en besoins matériels.

Une telle anticipation permettra ainsi de pourvoir à toute perturbation, se montrant réactifs et s’assurant la satisfaction de l’usager. Les autorités locales ou les infrastructures aéroportuaires et ferroviaires se doivent d’avoir la capacité de mobiliser intervenants, volontaires et matériel dans les plus brefs délais.

Si les crises et catastrophes naturelles ne peuvent être évitées, la rapidité et l’abondance des médias ne laissent d’autre choix aux pouvoirs politiques et aux services publiques que de tout mettre en œuvre pour les contenir et en minimiser l’impact au plus vite, sauvegardant leur image en apportant une réponse adaptée, confort et sécurité à leurs clients.

Un transporteur ne s’assurera la fidélité de ses utilisateurs qu’en lui assurant le meilleur service, y compris dans les pires circonstances. Il n’y a là pas de place pour l’improvisation : les réponses appropriées sont devenues la norme, qui plus est en ces temps où le terrorisme et les pandémies peuvent perturber les plans des voyageurs.

C’est dans ces moments que la solution du linge à usage unique s’impose !

Les draps jetables et couvertures, bien sûr, mais également les sacs de couchage et gigoteuses gigoteuse bleuesont alors indispensables. Pratiques et économiques, ils répondent au mieux aux exigences à la fois d’hygiène et de confort des personnes victimes de l’incident.

On peut ainsi procurer à chacun drap, sac de couchage et couverture, sans pour autant avoir à se préoccuper du travail ni du coût qu’implique un nettoyage. Leur emballage individuel les rend exempts de poussière, moisissures, mites, puces de lit, maladies nosocomiales et autres problèmes rencontrés avec l’utilisation de linge traditionnel en coton ou en laine. Le non-tissé est de plus reconnu pour sa durabilité et son imputrescibilité.

La gestion de crises s’en trouve facilitée, tant en terme de préparation que de stockage. Le tout est de l’anticiper !

Nul besoin de services de blanchisserie grâce aux produits à usage unique. En cas de bloquage prolongé, ils restent confortables et leur solidité permet de les utiliser plusieurs semaines. Ils peuvent ensuite être recyclés à 100%.

De poids et d’encombrement réduits, leur stockage est bien plus aisé que l’équivalent en linge traditionnel, et leur transport également. Autant de place de stockage gagnée et de main d’œuvre économisée qui allégeront le coût de la crise rencontrée.

Une logistique simple, un prix réduit et une hygiène garantie font du linge jetable  la solution la plus adaptée aux situations d’urgence.

Les produits à usage unique sont en outre appropriés en bien d’autres circonstances moins dramatiques telles que les conventions, festivals, universités d’été et autres manifestations rassemblant des centaines de personnes à héberger.

Pour plus d’informations sur les linges, habits et autres fournitures à usage unique, rendez-vous sur caractere-paris.com

Acheter des alèses pour un lit standard. Mais qu’est qu’un lit standard?

Blog de Caractère hostellerie

protection de matelas imperméable protection de matelas imperméable

Beaucoup de nos clients nous appellent pour les aider à choisir la bonne alèse housse qui correspond à leur lit qu’ils considèrent standard. Mais qu’elle est la taille exacte d’un lit standard?

Et bien cela dépend, surtout de la date de la literie. Il y a encore peu de temps les matelas d’un lit simple avaient une taille de 90 x 190 cm.

Mais de nos jours avec l’uniformisation européenne et surtout la vente par des groupes pan-européens de matelas tels que IKEA on trouve des matelas plus grands.

La taille que l’on trouve le plus souvent est du 90 x 200 cm.

Bien sûr on peut trouver sur commande toute sorte de tailles et en fonction de la taille de la chambre on pourra faire varier la taille du lit. Par exemple dans les gîtes ou les campings.

Par contre il ne faudra pas…

View original post 224 mots de plus

Nouveau : Chaussons jetables hoteliers taille Homme / Femme.

Blog de Caractère hostellerie

Nouveau : Chaussons taille Homme / Femme.

Caractère Hostellerie a développé depuis 1 an toute une gamme de chausson hôtelier économique.

Il existait des fabricants de chaussons à usage unique pour les grands groupes mais peu de choses existaient pour les gites et les petits hôtels, les locations meublés.

Nous avons commencé par développer un article simple mais au rapport qualité-prix imbattable : taille unique avec une ouverture pour les pieds.

Ce chausson allait aussi bien à nos clients Spa/institut de beauté haut de gamme qu’aux petits hôtels / gites haut de gamme.

Très vite nos clients nous ont demandé des modèles bouts fermés, noirs, plus grands pour les hommes, logo….

Notre gamme c’est très vite agrandie mais la philosophie est restée la même: Proposer des petits conditionnements (tout en proposant des ristournes importantes pour les achats en quantités).

Le chausson à usage unique est maintenant un article…

View original post 8 mots de plus

Et vous, que prenez-vous dans les hôtels? Est-ce voler que de prendre les peignoirs des hôtels?

Certaines personnes aiment emporter beaucoup de « souvenirs » de leur hôtel quand d’autres y oublient leurs affaires.

Un piano à queue, diverses montres anciennes, un cochon en pierre, une cheminée en marbre lourd, ou même un homard vivant : voilà quelques objets incroyables qu’on a vu disparaître d’hôtels comme par enchantement !

Et que penser de ce que les hôteliers y ont trouvé après le départ de leurs hôtes ? Une chèvre morte, un hamster apeuré, une urne funéraire, différentes prothèses, des perruques de toutes couleurs, un perroquet, des perruches, des prothèses de jambes, un œil de verre, des pyjamas, des sous-vêtements féminins et masculins… Une fois, même, un kit de bondage incluant un fouet a été laissé dans un hôtel de Londres par un invité qui aimait la discipline anglaise !

De quoi créer un musée de la bizarrerie !

La plupart du temps, les gens ramènent à la maison un souvenir sans importance avec eux : La panoplie complète des produits d’accueil en est l’exemple le plus courant.

bonnet de douche

Qui n’a jamais mis dans sa valise : une bouteille de shampooing, un kit de couture, un peigne, une brosse à dents, des boîtes d’allumettes, un crayon, un stylo ou un de ces bonnets de bain indescriptibles qu’ils n’utiliseront jamais ?

Ou encore un beau cendrier que vous aviez déjà à la maison ?

Mais vous ne vous sentez pas coupable, jugeant votre kleptomanie modérée.

D’ailleurs, les hôteliers offrent ces produits d’accueil pour que les clients en profitent gratuitement… mais pas tous : non, le sèche-cheveux n’est pas un produit d’accueil, et le peignoir non plus.

Parmi le florilège des objets dérobés, on trouve divers gadgets électroniques et piles des télécommandes, et dans certains hôtels, les plats et les sets de coutellerie complets, portant des monogrammes brillant aux yeux de tous, sont considérés comme des «objets de collection».

Je connais un chirurgien spécialiste qui, en plus d’être agile en salle d’opération, est un artiste pour jongler avec les tasses et les chopes. Sa déjà vaste collection provient d’hôtels, de bars et de restaurants des 5 continents.

Même l’adorable et sinueuse Katy Perry reconnaît avoir commis ce genre de méfaits : « Je prends les oreillers. Je suis comme La princesse au petit pois, j’adore dormir sur du moelleux » a-t-elle déclaré à une occasion.

Nos Arsène Lupin en herbe dévoilent parfois des trésors d’imagination pour voler les vôtres, passant par le remplissage de bouteilles du minibar avec de l’eau ou du thé, échangeant la vieille couette rabougrie de leur maison contre celle toute neuve mise à leur disposition – changeant juste la housse et attestant qu’ils n’ont touché à rien -, s’armant de leur tournevis pour démonter poignées de porte, porte-serviettes, sèche-cheveux, supports de rouleau de papier toilette, lampes, ampoules, chaînes stéréo et autres téléviseurs !

Les tables de chevet s’envolent également avec leur bible de Gédéon, dans lesquelles on peut lire « Tu ne voleras point » (Exode 20:3-17).

Les espaces communs ne sont pas épargnés non plus : selon le quotidien britannique, « The Daily Telegraph », un hôtel de Londres a dépensé une fortune dans ses décorations et motifs floraux, « empruntés » et transformés en cadeaux d’anniversaire ou de fortune par des maris décomplexés.

Alors, où se situe la limite entre le souvenir et le vol ?

La serviette, cet obscur objet du désir (bien que presque toujours blanches), marque la frontière entre le tolérable et le larcin.

Des centaines de milliers d’articles disparaissent chaque année, dans les hôtels à travers le monde, représentant un coût énorme pour les grandes chaînes, et plus encore au vu de la flambée des prix du linge de maison.

Mais les hôteliers aussi font preuve d’imagination quant à la lutte contre ces disparitions !

Quelle surprise pour le client indélicat se présentant à la réception pour son départ, quand on lui annonce la liste de ses consommations au minibar… électronique, celui-ci, qui aura enregistré les mouvements de stock pour les rajouter automatiquement à la facture. Ou pour d’autres, en passant les portes de l’hôtel et en entendant l’alarme stridente d’un supermarché se déclencher, ayant détecté de micro-puces placées dans les serviettes, les draps et les peignoirs. Pour le coup, ils se sont retrouvés dans de beaux draps lorsque le personnel de l’hôtel leur a demander d’ouvrir leurs valises au vu de tous !

Dans un hôtel de Tokyo on peut lire : « Chers hôtes, nous vous remercions de ne pas voler les serviettes. Si ce n’est pas votre habitude, merci de ne pas tenir compte de cette note. »

D’autres affichent subtilement : « Si vous aimez nos peignoirs, vous pouvez en acheter un neuf à la réception pour 50 euros. Si vous préférez prendre celui que vous avez utilisé, nous le chargerons sur votre compte. »

Certains vont jusqu’à broder leur serviette d’un cinglant « volé à la courtoisie de l’hôtel X » et imprimer le même message sur leurs cendriers.

Mais des hôtels ont jeté l’éponge… la serviette éponge… face à l’ampleur des vols : la chaîne américaine Holiday Inn a ainsi déclaré la journée de l’amnistie des serviettes, en 2008, devant le demi million d’exemplaires volés annuellement !

D’autres enfin ont choisi la diplomatie, créant un catalogue de leur mobilier et autre linge de maison à l’attention des clients désirant les leur acheter. On peut ainsi s’offrir, moyennant rémunération, les plus belles pièces et accessoires d’un Ritz-Carlton, d’un Waldorf Astoria ou d’un Westin…

Et vous, que prenez-vous dans les hôtels?