meilleurs voeux 2011

 

Meilleurs veux 2011

Pour en savoir plus sur nos produits cliquez sur ce lien

virus H1N1 et les ambulanciers et les brancardiers

Caratère Paris, fabrique des draps de brancard mais également des couvertures et des taies d’oreillers pour les brancardiers.

Les ambulanciers doivent donc être formés à l’hygiène et suivre des protocoles de nettoyage et de désinfection. Il est recommandé d’utiliser le plus possible du matériel à usage unique.

Voici à titre d’illustration quelques grandes lignes de l’hygiène ambulancière.

Entre chaque transport

* les ambulanciers doivent se laver soigneusement les mains avec un savon doux ; si les mains ne sont pas sales, on peut utiliser un gel ou une solution hydro-alcoolique ;
* changer les draps et taies d’oreiller, les mettre dans un sac plastique fermé pour les stocker en attente de nettoyage ;
* les objets tranchants ou piquants utilisés (rasoirs, aiguilles…) sont mis dans un conteneur spécial ;
* les déchets biologiques et de soins sont conditionnés pour une destruction par une filière spéciale ;
* le matériel utilisé (ou accidentellement contaminé) est jeté (usage unique), ou nettoyé et désinfecté, ou conditionné pour être désinfecté par une filière spécialisée ; en particulier : brancard, siège de l’accompagnateur, matériel d’oxygénothérapie, porte-perfusion ;
* le lavabo et les poignées de porte de la cellule arrière sont nettoyés et désinfectés ;
* le matériel est recomplété par du matériel propre voire stérile.

Chaque jour

* la cellule avant (poste de conduite) est nettoyée : le sol et les sièges sont aspirés (l’aspirateur restant à l’extérieur), les sièges, le sol, les commandes (volant, leviers, boutons, manettes…) et poignées de porte sont nettoyés et désinfectés ;
* les tenues sont changées et conditionnées dans des sacs plastiques ;
* la réserve d’eau est vidée, rincée et remplie d’eau propre ; le réservoir de récupération est vidé, nettoyé et désinfecté ;
* les bouches de circulation d’air sont aspirées, nettoyées et désinfectées ;
* les linges conditionnés sont envoyés au nettoyage ; ceci inclut la couverture  (la couverture est systématiquement enveloppée d’un drap qui est lui changé entre chaque patient)
* les objets à détruire (déchets biologiques et de soin, matériel à usage unique) sont envoyés dans la filière de destruction ;
* les ambulanciers se douchent et s’assurent d’avoir des ongles courts.

Chaque semaine

* la réserve d’eau est désinfectée ;
* le réceptacle pour objets coupants et perforants est fermé définitivement et envoyé pour élimination dans une filière spécifique ;
* les surfaces de la cellule arrière (sol, support de brancard, parois, vitres) sont nettoyées et désinfectées ;
* tout le matériel est sorti, nettoyé et désinfecté ; on utilise pour cela deux plans de travail, un recevant le matériel à la sortie du véhicule, l’autre où est disposé le matériel après désinfection ;
* les tiroirs (vidés) sont nettoyés et désinfectés.

Le nettoyage se fait avec des gants à usage unique, ou pour certains actes avec des gants et blouse de nettoyage, les gants à usage unique étant fragiles. Les mains sont lavées après le nettoyage. Le nettoyage des surfaces se fait toujours en progressant vers la sortie, du haut vers le bas, du propre vers le sale, sans repasser deux fois au même endroit (on risquerait de ramener des salissures sur un endroit déjà nettoyé) ; on effectue pour cela des mouvement en « S ». On utilise deux seaux, un seau contenant le produit désinfectant, et un seau contenant de l’eau propre :

* on imbibe l’éponge ou la serpillière de mélange désinfectant, on l’essore, on nettoie une portion de la surface, puis on rince l’éponge ou la serpillière à l’eau claire, on essore,
* on imbibe à nouveau du mélange désinfectant…

Des mesures spécifiques peuvent être prises si le patient est contaminé par une bactérie multirésistante (BMR), un virus particulièrement contaminant ou des ectoparasites de type gale.

source http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambulance