Hôteliers, vous vous voyez comment, vous, en 2030 ?

Cette question a de quoi surprendre… mais on vous l’a peut-être posée au moins lors de votre entretien d’embauche. Et vos chambres, alors ? Comment seront-elles ?

AccorHotel Benelux a voyagé dans le temps, en nous immergeant dans une chambre type de chaque décade du siècle dernier… pour finir par nous offrir sa vision de la chambre de 2030.

Patrick Kooiman, rédacteur dans le magazine d’architecture d’intérieur interiorator.com, nous invite à traverser le temps dans une chambre d’hôtel, jusqu’à découvrir ce qu’elle pourrait être dans une dizaine d’années.

Premier constat : il y a toujours un lit, des draps et de l’éclairage !

Le reste ? Il est apparu au fil des innovations et de l’évolution des modes de vie.

Petit décryptage :

Le lit

Nous restons sur notre faim avec un lit quasiment sans évolution hormis son look.

On aurait pourtant aimé voir les nombreuses améliorations qu’il a connues depuis 1900. Des détails cachés, dirons-nous :

  • le matelas avant tout : en mousse, à ressorts, en matériaux évolutifs à mémoire de forme, etc. L’histoire ne remonte pas assez loin pour pouvoir parler de paillasses !
  • le sommier aussi : de la simple planche aux lattes, en passant par les ressorts.
  • les alèses, d’abord plastifiées et bruyantes, remplacées par des non-tissés respirants et jetables garantissant une hygiène parfaite.
  • les sous-taies qui ont connu la même évolution,
  • les sur-matelas, utilisés en premier dans les hôtels haut de gamme, puis dont l’utilisation s’est démocratisée jusque dans les IBIS.

Mais certains détails qui auraient pu être visibles également, comme les matelas inclinables par exemple.

giphy

 

Il semble qu’il reste encore beaucoup à faire pour améliorer l’expérience client dans LE meuble qui reste le plus important d’une chambre d’hôtel.

Les draps

En ce qui concerne les draps de nombreuses innovations dans les tissus nous permettront d’obtenir des tonnes d’informations sur notre état de santé, d’améliorer notre sommeil.

giphy (1)

On pourrait faire les lits plus rapidement, pour ne plus avoir, par exemple, de problèmes de draps froissés ou de tâches sur les protège-matelas.

Caractère Paris travaille de façon continue à améliorer les tissus avec des innovations telles que les draps et les taies d’oreillers en Vylex.

L’éclairage

Les lampes à pétrole, autrefois parfois difficiles à garder allumées, ont été remplacées par les ampoules et autres LEDs, couplées de systèmes de contrôle dernier cri. On peut ainsi les allumer d’un simple claquement de main ou depuis son téléphone portable, et même en faire varier l’intensité à volonté.

Un certain Belmondo avait déjà imaginé ce système dans les années 70, d’ailleurs.

Le Casse Jean Paul Belmondo - 800x340_optimized

Le téléphone et la télévision

Le téléphone, déjà présent dans la première chambre, et la télévision, qui n’y entre qu’en 1950, vont connaître de nombreuses transformations. Omniprésents de nos jours, ils disparaissent dans la chambre du futur pour n’être plus qu’un seul et même dispositif : un écran interactif couvrant l’ensemble des murs. Les images remplacent les miroirs et la réalité augmentée vous permet d’accéder à une multitude de services !

giphy-downsized-large

Et la machine à café ? Si vous la trouvez dites-le nous, elle a disparu en 2030.

Le premier service à café apparaît sur la table de 1950 et connaît une évolution jusqu’à nos jours.

 

On a cherché, mais à part un robinet à côté de deux tasses, on n’a rien vu… Comment Patrick Kooiman a-t-il imaginé la chose ? Mystère. Si vous avez une explication, nous sommes preneurs !

Cette vision d’architecte est belle et intéressante mais comment va évoluer l’hôtel et son personnel ?

Vous qui y travaillez, dites-nous comment vous voyez votre rôle dans l’hôtel de demain. Laissez-nous vos commentaires, nous en sommes friands.

Publicités

L’accueil d’urgence des enfants

gigoteuse bleueS’il y a bien un public particulièrement vulnérable, il s’agit des enfants. Quelles que soient les raisons, l’accueil d’un enfant en urgence doit s’effectuer dans les meilleures conditions possibles pour limiter l’impact psychologique. L’accueil de ces enfants en situation de crise ou exposés à un risque de danger, passe inévitablement par la mise à disposition d’un couchage propre et confortable. Les fabricants industriels spécialisés dans le secteur de l’Action Sociale disposent de linge semi-durable adapté aux enfants. Le linge à usage unique contribue à faciliter le travail des structures d’accueil.

La fragilité des enfants

Urgence médicale, urgence pour le travail, recherche d’un nouveau mode de garde, travail saisonnier, migrations, accidents, etc… Autant de situations auxquelles font face les acteurs sociaux concernant l’accueil des enfants. Si, au-delà de 6 ans, un enfant peut bénéficier des mêmes produits d’accueil que les adultes, avant cet âge, les enfants sont particulièrement vulnérables. Les recommandations de la commission de la sécurité des consommateurs concernant la literie pour enfant illustrent parfaitement l’attention à porter à l’accueil des enfants. Que ce soit pour un lit bébé pliable dit « lit parapluie » (60 x 120 cm) ou un lit jeune enfant (60 x 120 cm ou 70 x 140 cm), les éléments de literie doivent être irréprochables en termes d’hygiène, mais aussi de sécurité. Pour les enfants en bas âge, les recommandations proposent de ne pas utiliser une couette mais une gigoteuse pour éviter les risques d’étouffement par exemple. Un autre facteur de fragilité est l’augmentation du nombre d’enfants exposés. A titre d’exemple, l’UNICEF a tiré la sonnette d’alarme en 2016 : « Au mois de janvier le nombre d’enfants et de femmes représentaient près de 60 % des réfugiés et des migrants qui traversent la frontière entre la Grèce et Gevgelijia dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine. 36% d’entre eux sont des enfants qui risquent la traversée entre la Grèce et la Turquie. En comparaison en juin dernier, les hommes représentaient 73 % du flux de migration, et les enfants seulement 10%. »

Les implications sont énormes, explique Sarah Crowe, porte-parole de l’UNICEF.  »Ils sont vraiment exposés au risque en mer et ils sont beaucoup plus nombreux à avoir besoin de la protection sur la terre. »

t_alese-nuitranquille-enfantUn usage simplifié pour les structures d’accueil

Toutes les structures d’accueil peuvent être confrontées à la prise en charge de jeunes enfants. Si les Maison d’Enfant à Caractère Social (MESC) ou les crèches sont rompues à cet exercice, les choses ne sont pas aussi évidentes pour les structures non spécialisées. Dans les deux cas, les gammes de produits spécifiques « enfants et nourrissons » permettent une prise en charge plus efficace. Couches, alèses, couettes, gigoteuses et draps adaptés aux tailles des lits enfant sont indispensables dans les stocks des structures d’accueil. Mais comment s’assurer de la disponibilité de produits irréprochable en termes d’hygiène et conforme aux exigences de sécurité ? La réponse se trouve dans les produits semi-durables.

En effet, les solutions développées par les industriels tels que Caractère permettent de stocker des produits prêts à l’emploi dont l’hygiène est irréprochable. Le linge semi-durable présente les mêmes qualités de confort que le linge conventionnel lavable. Mais il apporte en plus, une solution plus hygiénique et plus simple d’un point de vue logistique. En effet, sa caractéristique semi-durable en fait un produit dont le recyclage est aisé. Il n’impacte pas durablement l’écosystème dans lequel il est utilisé. D’une durée de vie cohérente avec l’accueil en situation d’urgence (plusieurs jours à plusieurs semaines), ils permettent aux utilisateurs de profiter d’un confort conventionnel et aux associations qui les proposent, de s’affranchir d’une logistique lourde de lavage, comptage et de reconditionnement.

l_couette2

Les produits Caractère qui peuvent vous intéresser :

Couette sécurisée pour lit enfant

Gigoteuse

Alèse housse « Nuit tranquille »

Drap housse lit parapluie

Acheter des alèses pour un lit standard. Mais qu’est qu’un lit standard?

protection de matelas imperméable

protection de matelas imperméable

Beaucoup de nos clients nous appellent pour les aider à choisir la bonne alèse housse qui correspond à leur lit qu’ils considèrent standard. Mais qu’elle est la taille exacte d’un lit standard?

Et bien cela dépend, surtout de la date de la literie. Il y a encore peu de temps les matelas d’un lit simple avaient une taille de 90 x 190 cm.

Mais de nos jours avec l’uniformisation européenne et surtout la vente par des groupes pan-européens de matelas tels que IKEA on trouve des matelas plus grands.

La taille que l’on trouve le plus souvent est du 90 x 200 cm.

Bien sûr on peut trouver sur commande toute sorte de tailles et en fonction de la taille de la chambre on pourra faire varier la taille du lit. Par exemple dans les gîtes ou les campings.

Par contre il ne faudra pas oublier que la population grandie et que si on est un gîte ou un camping les clients peuvent venir d’un pays où les personnes sont plus grandes et qui sont habituées à de grandes tailles.

Caractère Paris propose depuis de nombreuses années un compromis acceptable pour ses alèses qui correspond à une taille 90 x 195 cm.

Tous nos clients plébiscitent cette taille car elle permet que la housse s’adapte aussi bien aux matelas de 90 x 190cm que 90 x 200 cm,

Nos clients qui recherchent des alèses pour incontinents trouvent également un bon compromis et cela permet de protéger encore plus efficacement leur matelas qu’avec une alèse absorbante.

En effet en protégeant l’intégralité du matelas on protège mieux le lit.

Caractère propose plusieurs gammes d’alèse housse.

Une gamme jetable qui va de la protection de matelas en hostellerie haut de gamme à la protection simple et pas chère.

Et une gamme d‘alèses de protection de matelas lavables et toujours housses.

Caractère Paris, propose également des alèses housses de protection pour les lits enfants pour des matelas de 60 x 120 cm ou pour des matelas 70 x 100 cm.

Notre gamme se complète avec des draps housses jetables et des draps housses à repassage et lavage super rapide ce qui fait de notre offre l’une des plus complète du marché.

Une housse de lit pas chère ou comment lutter efficacement contre les punaises et puces de lit.

Ce blog a à de nombreuses reprises évoqué les problèmes d’hygiène des hôtels et gîtes et dans les palais et palaces

punaise de lit en gros plan

punaise de lit en gros plan

Hôteliers, propriétaires de gîtes et hébergements ruraux, responsables hygiène de structures d’accueil et hôpitaux : vous êtes nombreux à nous appeler régulièrement pour évoquer les problèmes que vous rencontrez dans votre établissement face aux punaises de lit qui peuvent piquer vos clients et entraîner chez eux allergies ou urticaire, et, pour vous, réclamations et autres scandales…

Longtemps considérées comme un problème d’hygiène par le passé, ces infestations de puces ont chuté avec l’amélioration de la qualité de l’habitat et de son entretien, avant de connaître une recrudescence ces dernières années, en faisant à nouveau un problème récurrent.

Selon des sources gouvernementales, il semble que cela est dû au développement du tourisme international et à son intensification.

En effet selon l’étude publiée par http://www.ars.paca.sante.fr:

«Après le repas sanguin, la punaise retourne dans un lieu de repos [,,] ourlet du pyjama, bagage, linge au pied du lit, cadre d’un tableau, commode…. Ce comportement explique le second mode de propagation : « le transport passif ». 220px-Bedbugb2C’est l’hôte qui va transporter, de façon fortuite, l’insecte vers un nouveau lieu de vie situé à quelques kilomètres ou milliers de kilomètres, lors d’un voyage par exemple. Plus le nombre de personnes hébergées est important, plus le risque de contamination est grand. Hôtels, trains de nuit, maisons de retraite, auberges de jeunesse, foyers d’hébergements, prisons… sont des lieux à forts risques de contaminations par les punaises de lits.»

Bref, malgré des règles d’hygiène draconiennes dans votre établissement (hôtel, gîte, chambre d’hôtes), le problème ne semble pas se solutionner si facilement, et les traitements d’extermination insecticides anti-punaises, toujours plus performants, s’avèrent au final impuissants à lutter contre l’arrivée de nouveaux parasites accompagnant les touristes eux-mêmes.

 

Alors, que faire pour protéger votre établissement et vos clients  contre ces parasites indésirables?

Comment faire pour que la literie (matelas et draps) ne soit pas infestée ou source de contamination supplémentaire, puisque l’on ne peut éviter la primo-infestation qui reste dépendante de vos visiteurs?

 

Sachez que le début de l’infestation commence par le lit car la punaise a besoin de sang pour pouvoir se reproduire. Aussi un changement régulier de vos protections de matelas reste-t-il un remède efficace à la prolifération de ces ennemis de nos nuits.

Nous ne parlerons pas ici des solutions de nettoyage pour exterminer les puces et punaises de lit mais plutôt de prévention.
1°) D’abord, c’est une évidence, laver les draps régulièrement.

Rappelez vous que pour détruire les puces et punaises le drap et les taies d’oreillers doivent être lavés au dessus de 55°C

.

2°) Ensuite, utiliser des protections de matelas et d’oreillers efficaces :

  • l_renovateur_de_matelasBien qu’elles semblent de prime abord être une solution adéquate, les housses anti-punaises lavables imprégnées de substance insecticides se révèlent au final peu efficaces, le traitement (chimique ou non) dont elles sont imprégnées disparaît dès les premiers lavages. Ensuite elles sont très onéreuses (entre 80 et 100 €).
  • Il existe des housses de matelas épaisses avec fermeture Eclaire pas chère qui remplissent tout à fait ce rôle de protection de matelas.
  • La literie jetable utilisée comme protection (en dessous de la literie en coton) quant à elle, est une solution de prévention plus indiquée:
    Elles forment des barrières à l’intrusion des insectes dans le matelas et peuvent être changées facilement et régulièrement grâce à leur prix très compétitif.
    Il existe des protections de toutes sortes : protections enveloppantes (housses de matelas), draps-housses (imperméables ou non), alèses, sous-taies d’oreillers, etc.
  • Lors des changements les puces, punaises et autres hôtes indésirables sont éliminés. Si la femme de ménage trouve une quelconque trace ou salissure, l’alèse est changée immédiatement.
  • La protection remplaçable est alors mise dans un sac plastique soigneusement fermé pour empêcher que les punaises et puces ne s’en échappent lors de son déplacement.
  • S’il y a le moindre doute (trace de sang sur les draps), l’alèse jetable est également changée.
  • Dans nos chaînes hôtelières clientes, les alèses de protections de matelas sont changées au maximum toutes les 6 semaines.

3°) Nettoyez très régulièrement les placards, voilages et autres endroits sombres.

Vous l’aurez compris, quelle que soit la réponse envisagée, il est important:

de conserver une pièce propre et nettoyée régulièrement car si vous ne pouvez pas éviter l’arrivée de ces insectes, vous pouvez en empêcher le développement et la prolifération.

Ensuite de toujours utiliser des protections propres pour votre literie et la solution de la protection de literie renouvelable est :

  • Économique et pas cher.
  • Exempte de traces de détergents allergènes, de tâches de sang ou de pertes urinaires, de desquamations et poils récalcitrants au lavage,
  • Elle est reconnue comme une solution optimale contre de telles infestions, incluant insectes, bactéries et acariens.